Accueil > Actualités > Impact du confinement sur les demandes des femmes victimes de violences (...)

Impact du confinement sur les demandes des femmes victimes de violences informées par les CIDFF

Publié le vendredi 15 mai 2020, par Elodie Bouliou

Mots-clés :

Enquête de la Fédération nationale des CIDFF

La Fédération Nationale des CIDFF a réalisé une enquête sur les impacts du confinement sur les demandes des femmes victimes de violence auprès des CIDFF. Cette enquête confirme les risques du confinement pour les femmes exposées aux violences au sein du couple.
Principaux résultats
Durant cette période de confinement, les demandes adressées aux CIDFF relatives aux violences au sein du couple/ex sont surreprésentées : 71 % des violences signalées aux professionnel·le·s des CIDFF sont des violences au sein du couple avec en premier plan les violences psychologiques (27,5 %) et les violences physiques (24 %).

Impacts de la crise du COVID-19 sur les violences subies :

  • Difficultés rencontrées par les femmes dans leurs démarches (hébergement, dépôt de plainte…) ;
  • Rapprochement et aggravation du cycle des violences ;
  • Peur de parler et risques accrus de situations de danger ;
  • Renforcement des sentiments d’isolement et d’insécurité ;
  • Méconnaissance des dispositifs mis en place pour les femmes victimes de violences pendant la période du confinement (permanences maintenues et nouvelles ; numéros de contact) ;
  • Tensions dans l’exercice de la parentalité.

Les femmes sont confrontées à de multiples violences et difficultés, ce qui nécessite la continuité de la prise en charge globale et transversale conduite par les professionnel·le·s des CIDFF.