Accueil > Les ressources > Pour une protection réelle des femmes victimes de violences conjugales : (...)

Pour une protection réelle des femmes victimes de violences conjugales : quatre leviers essentiels - Propositions du Haut Conseil à l’Egalité

Publié le mercredi 3 juin 2020, par Nicole Bronnec

Mots-clés :

Après les prises de conscience de ces dernières années provoquées par le mouvement MeToo, le comptage des féminicides, ou encore le Grenelle des violences conjugales, la crise du Covid-19 a mis en lumière, une nouvelle fois, la dangerosité des violents conjugaux.
Dans cette période où se forgent des propositions pour le temps qui va suivre, le HCE énonce les grandes lignes d’une politique publique ambitieuse pour faire sérieusement reculer les violences conjugales. Alors que seuls 17% des agresseurs conjugaux sont condamnés, le HCE propose de développer une culture de la protection judiciaire des femmes victimes. Alors que les violences ont des impacts délétères sur la santé physique et psychique des femmes, mieux satisfaire le besoin de soin des victimes est urgent. Alors que les hébergements aujourd’hui proposés aux femmes victimes et leurs enfants sont trop souvent insuffisants voire dangereux, il s’agit de leur permettre de vivre en sécurité, d’être accompagnées tout au long du parcours de sortie des violences et d’accéder à un logement pérenne. Enfin, un conjoint violent est un père dangereux et doit être considéré comme tel : le HCE recommande d’adapter le traitement de la parentalité à la dangerosité des agresseurs dans le cadre conjugal et post-conjugal.
Retrouvez ici le document dans son intégralité