Accueil > Les ressources > Activités physiques en baisse pour les françaises - Etude de Santé Publique (...)

Activités physiques en baisse pour les françaises - Etude de Santé Publique France

Publié le mardi 16 juin 2020, par Nicole Bronnec

Mots-clés : ,

L’inactivité physique et la sédentarité sont des facteurs de risque majeurs des maladies non transmissibles. Il est ainsi recommandé, pour la santé, de pratiquer des activités physiques régulières et de limiter la sédentarité. En termes de santé publique, il convient d’évaluer et de surveiller ces comportements, afin d’agir au plus près des besoins de la population. Cet article présente les niveaux d’activité physique et de sédentarité des adultes et enfants résidant en France métropolitaine selon le sexe, l’âge et le niveau de diplôme et leur évolution au cours de la décennie 2006-
2016.
En 2014-2016, 71% des hommes et 53% des femmes atteignaient les recommandations de l’OMS en matière d’activité physique. Depuis 2006, le niveau d’activité physique a diminué pour l’ensemble des femmes, alors qu’il a augmenté chez les hommes de 40-54 ans. Chez les enfants, seulement la moitié des garçons et un
tiers des filles atteignaient les recommandations, sans évolution depuis 2006. En matière de comportements sédentaires, le temps quotidien passé devant les écrans a fortement augmenté ces dernières années, tant chez les adultes que chez les enfants.
Retrouvez l’ensemble de l’étude ci-jointe

Documents joints