Accueil > Les rendez-vous > Fil rouge 2014 : les femmes dans les arts et la culture > Musique : le Chant des Soupirs

Musique : le Chant des Soupirs

Publié le lundi 24 février 2014, par Association Tiriad, Elodie Bouliou

Au Quartz dans le cadre du fil rouge 2014 : les femmes dans les arts et la culture

Le Chant des Soupirs

  • Annie Ebrel et Pierre Guillois
  • Dates : jeudi 3 avril (19h30), vendredi 4 avril (19h30), samedi 5 avril (19h30)
  • Fiche technique sur le site du Quartz

ar c’hanaouennoù c’ha d’or huanadennoù
Les chansons deviennent des soupirs

Sa voix est son passeport, sa langue et sa culture bretonne son bagage, son ouverture sur les musiques et les cultures du monde, son sésame. Dans Le Chant des soupirs, Annie Ebrel nous livre un journal intime musical inédit. Norbert Evangelista, journaliste, a prêté main forte à la collecte de souvenirs. Le subtil Kevin Seddiki, qui fait sonner sa guitare comme une percussion, sera du voyage. Et c’est Pierre Guillois, l’associé du Quartz, qui mettra en scène cette chronique d’une femme nourrie de ses racines, imprégnée de rencontres avec de savoureux passeurs de mémoire.

Il sera question de terroir, des paysans du Centre Bretagne, d’une grand-mère maternelle « démunie de tout ou presque, mais riche de la bienveillance des siens et des chants qui l’habitaient ».

Il sera question de langue bretonne, de chants et d’histoires qui ont émaillé une enfance. De la révélation d’une vocation à l’âge de treize ans lors d’un premier fest noz « je sus que le kan ha diskan, forme musicale traditionnelle, et par extension le chant breton, étaient mon véritable mode d’expression ».

Et puis, que de magnifiques rencontres ! Marcel Guilloux et Louis Lallour, les bonnes fées, Erik Marchand, Yann-Fañch Kemener, Noluèn Le Buhé et d’autres, les compères de chant, le jazzman Riccardo Del Fra, l’évidence d’un monde de liberté. « J’ai dès lors compris combien la richesse de ce chant, son enracinement en Centre-Bretagne ouvrait les portes de tous les ailleurs. »

  • Conception, écriture, interprétation et chant Annie Ebrel
  • Conception, écriture et mise en scène Pierre Guillois
  • Recueil d’éléments biographiques
  • Norbert Evangelista
  • Composition et guitare Kevin Seddiki
  • Production : Théâtre de Cornouaille, Scène nationale de Quimper
  • Production déléguée : Le fils du grand réseau
  • Co-production : Maison de la Musique de Nanterre, Scène conventionnée