Accueil > Les rendez-vous > Journée internationale pour les droits des femmes > Journée internationale pour le droit des femmes de Mars 2014 > Biblio-Café : « On a tous à y gagner : réflexions autour de l’égalité Femmes (...)

Biblio-Café : « On a tous à y gagner : réflexions autour de l’égalité Femmes Hommes »

Publié le lundi 3 mars 2014, par Elodie Bouliou

Jeudi 13 Mars à 12 heures 40, Bibliothèque de Télécom Bretagne

« On a tous à y gagner : réflexions autour de l’égalité Femmes Hommes »

Le comité des Biblio-Cafés et le groupe Egalité Femmes Hommes
vous invitent à un

Biblio-Café,

Jeudi 13 Mars à 12 heures 40,

Bibliothèque de Télécom Bretagne

Plan d’accès : http://www.telecom-bretagne.eu/ecole/plans_acces/

URL Biblio-Café : http://www.telecom-bretagne.eu/lexians/2014/hidden/biblio-cafe-reflexions-sur-la-parite-femmes-hommes/

Résumé :
Les femmes représentent environ la moitié de la population mondiale. Parallèlement, un invariant culturel est observé : celui d’une inégalité entre les femmes et les hommes à différents niveaux de la société. Nous dresserons dans un premier temps le panorama de ces inégalités et leur traduction dans différents champs de la société (économique, politique, école, famille…). Dans un second temps, nous chercherons à expliquer l’origine de ces inégalités par une approche anthropologique. Enfin nous nous interrogerons sur les vecteurs permettant de dépasser ces inégalités et sur les avantages qu’hommes et femmes pourraient y trouver.

CV Anne Hervéou :
Enseignante à fBS, rattachée au laboratoire ICI de l’UBO. Anne Hervéou s’intéresse particulièrement au management interculturel et plus largement, au management de la diversité au sein des organisations, de l’obligation légale à l’opportunité qu’il offre aujourd’hui.

CV Béatrice Sommier :
Enseignante-Chercheure à fBS, rattachée au laboratoire ICI de l’UBO, Béatrice Sommier est docteure en Anthropologie sociale et ethnologie (EHESS). Ses recherches sur le genre portent principalement sur l’évolution des relations femmes-hommes (plus spécifiquement en Andalousie) et sur la reproduction sociale de la domination masculine, notamment à travers les sentiments et la sexualité.